Les producteurs grecs confrontés à des prix à l’exportation bas pour les oranges et les mandarines

Une production réduite et des prix bas -inférieurs aux coûts de production- caractérisent la campagne d’exportation grecque 2021/22 pour les oranges et les mandarines. Pour les oranges, la consommation en Europe occidentale a été rétablie. Cependant, en raison de l’augmentation des ventes de produits espagnols, les prix sont bas pour les pays des Balkans en raison d’une offre excédentaire, à bas prix, en provenance de Turquie.

Pour les mandarines la demande reste vive pour approvisionner le marché des fêtes avec la récolte de la variété Clémentine terminée. Cependant, il y a une récolte précoce de mandarines de variété Nova.

Les exportations de pommes se sont poursuivies à un faible rythme et du 9 septembre au 24 décembre 2021, leur exportation s’élevant à 27 705 tonnes. Il convient de noter qu’au cours de la période correspondante, les importations de pommes se sont élevées à 20 911 tonnes, dont 16 979 en provenance de Macédoine du Nord.

Sur la base des résultats des inspections extraordinaires des produits phytopharmaceutiques sur le site du ministère du Développement régional et des Infrastructures au quatrième trimestre 2021, des excès accrus de résidus dans les chargements de pommes importés ont été constatés et plus précisément à un taux de 8,11% ( 3 charges).

Source : freshplaza d’après  in.gr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *