L’Espagne est le premier producteur de produits bio en Europe, mais la consommation espagnole est au point mort

Selon le dernier rapport annuel sur la production biologique en Espagne réalisé par Ecovalia, le monde a consacré en 2019,  72 285 656 hectares à la production biologique, soit 1,6 % de plus que l’année précédente. Sur ce total, l’Australie compte près de 36 millions d’hectares dédiés à ces produits, suivie par l’Argentine avec 3,67 millions d’hectares, et l’Espagne avec 2,35 millions. L’Espagne est le premier producteur de produits biologiques en Europe en termes de superficie, suivie de près par la France, avec 2,4 millions d’hectares, et l’Italie, avec près de 2 millions d’hectares.

C’est un marché qui brasse 106 milliards d’euros dans le monde. Le marché américain représente 42 % du marché, suivi de l’Allemagne et de la France, toutes deux avec 11 %. La valeur qu’il génère en Espagne ne représente que 2 % de la valeur mondiale. Deux choses doivent se produire pour que l’Espagne augmente sa production biologique. « La chose la plus importante au niveau du consommateur est de communiquer sur ce que sont les produits biologiques. Les institutions publiques, tant régionales que nationales, n’ont organisé aucune campagne de promotion de ce type d’aliments au cours des cinq dernières années. Il faut que cela change. Nous devons promouvoir la consommation de produits biologiques pour que notre consommation soit égale à la moyenne européenne », a déclaré Alvaro Barrera, président d’Ecovalia.

C’est un problème que le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation (MAPA) tente de changer avec une campagne qu’il a récemment lancée pour promouvoir ce type de consommation. Au niveau de la production, les critères des communautés autonomes doivent être homogénéisés, car les producteurs biologiques sont actuellement asphyxiés par chaque autorité compétente. « Nous devons unifier tout cela et c’est la tâche du ministère de coordonner, d’homogénéiser et de normaliser l’application d’une réglementation standard de la production biologique en Espagne », a-t-il déclaré.

L’agriculture biologique présente de multiples avantages, même si l’accent est généralement mis sur les questions d’environnement et de santé. « Cela apporte également des avantages à l’économie globale car nous apportons une valeur ajoutée. Les avantages pour la santé sont évidents, car nous n’utilisons pas de produits chimiques, et les avantages pour l’environnement incluent le fait que nous capturons davantage de CO2. Mais nous pouvons également parler de l’utilisation des terres et de la dynamisation de la vie rurale. L’emploi augmente également de 30 % par rapport à l’agriculture et à l’horticulture conventionnelles », résume M. Barrera.

C’est aussi un système durable à 360 degrés. Il est respectueux de l’environnement. « Nous fabriquons des produits sans polluer les aquifères, sans saliniser les sols, sans endommager les sols pour l’avenir. En d’autres termes, ces sols continueront à être fertiles et utiles dans le temps. Les progrès et les connaissances scientifiques et technologiques nous ont permis d’avoir une production durable atteignant des niveaux de production similaires aux productions conventionnelles, a-t-il ajouté. Elle est également durable car elle offre un développement environnemental et économique au producteur, agriculteur ou éleveur, qui utilise ce système de production », a-t-il ajouté.

Source : freshplaza.fr d’après abc.es 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *