Les importations européennes d’oranges en provenance d’Afrique pourraient grimper en 2021/2022

En Afrique, le secteur des oranges a été l’un des plus dynamiques sur la dernière décennie. Le continent abrite plusieurs poids lourds mondiaux aussi bien dans la production que sur le plan des exportations.

En Afrique, la campagne agrumicole 2021/2022 (octobre à septembre) s’annonce positive pour les principaux exportateurs d’oranges vers l’Union européenne (UE). Dans sa dernière note, l’USDA indique que la zone devrait enregistrer une production d’oranges de 6,1 millions de tonnes, soit 6 % de moins que l’année précédente et un niveau en dessous de la moyenne décennale.

Ceci en raison des baisses de récolte prévues en Italie, en Grèce et au Portugal. Ce déficit annoncé dans la région qui est ordinairement une importatrice nette de cette catégorie d’agrumes peut offrir de nombreuses opportunités commerciales pour le continent africain. En effet, les 4 premières destinations d’importations d’oranges de l’UE sont actuellement l’Afrique du Sud, l’Egypte, le Maroc et le Zimbabwe.

Si globalement cette situation devrait encore renforcer la place de l’Afrique dans l’approvisionnement du marché européen, il faut noter toutefois que ces différents pays n’aborderont pas ces perspectives de la même manière. Ainsi, pour le Maroc, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe, la campagne 2021/2022 pourrait surtout être celle d’un rattrapage des contre performances enregistrées un an plus tôt.

Dans la foulée de la baisse des importations globales d’oranges de l’UE sur fond d’abondance de l’offre en 2020/2021, la nation arc-en-ciel avait vu ses envois de fruits se contracter fortement de 43 % d’une année sur l’autre alors que le Royaume chérifien enregistrait une baisse de 22 %. Par ailleurs, le Zimbabwe a vu ses exportations baisser à environ 26 000 tonnes contre 27 500 un an plus tôt.

Pour sa part, l’Egypte devrait continuer à consolider sa présence au niveau de l’UE durant l’exercice 2021/2022. Dans le pays où ladite saison commerciale a été lancée le 15 décembre dernier, les exportations d’oranges ont enchaîné une troisième hausse consécutive en 2020/2021 atteignant environ 310 000 tonnes.

Pour rappel, l’UE est le deuxième consommateur mondial d’oranges fraîches et le premier importateur du fruit avec en 2020/2021 des achats de 860 000 tonnes de l’agrume pour une valeur de 660 millions $.

Source: agenceecofin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *